mais qui est Karl ?

Publié le par Margotte

Peut-être avez-vous fait attention à cette pub... peut-être pas !
je la trouve excellente...
la boîte de pub (Lowe Stratéus pour ne pas la citer) a fait très fort en terme de communication en associant ce personnage hors du commun à un sujet aussi  terre-à-terre que le nouveau gilet de protection routière obligatoire dans votre véhicule à partir du 1er octobre prochain;.
Cet homme inclassable, ambigu, ascétique, talentueux et déroutant s'est prêté au jeu pour la noble cause de la sécurité routière.
cette pub m'a tellement plue que je l'ai affichée dans mon bureau, puis utilisée pour communiquer auprès de nos clients.
j'adore le côté décalé entre K Lagerfeld et le monde du "camion".

Mais qui est Karl Lagerfeld ?

Un adolescent épris d’indépendance qui quitte très tôt le domicile familial direction Paris à l’âge de 20 ans. Il gagne très vite le concours du secrétariat international de la mode, avec un manteau de sa création, et rejoint la maison Balmain, où il officie entre 1957 et 1962, avant Chloé entre 1962 et 1983.
C’est à cette date qu’il prend place dans la prestigieuse maison Chanel. Il en est directeur artistique et dispose du « final cut » sur toutes ses collections, haute-couture, prêt-à-porter et Croisière. Parallèlement, il travaille pour la maison Fendi depuis 1965. Il en a notamment dessiné le logo.
En 1984, Karl Lagerfeld ouvre sa propre maison de prêt-à-porter à Paris, la première, avenue des Champs Elysées. Parmi les constantes de son style, le noir et blanc, qu’il perpétue aussi chez Chanel, dont il est le fidèle disciple. En 1986, il reçoit le dé d’or de la meilleure collection haute-couture.
En 2004, sa collection créée pour H&M fait l’événement.
En plus de son activité de couturier, Karl Lagerfeld, qui se définit comme un « dilettante professionnel » est un touche-à-tout prolixe. Photographe, caricaturiste, il est aussi propriétaire d’une librairie et d’une maison d’édition, 7L. Il écrit beaucoup sur l’architecture. En 1998, il ouvre la Lagerfeld Gallery, vouée à la photographie.
Au fil de sa carrière, le styliste a également signé plusieurs costumes pour le monde de l’art.
Opéra, en collaborant avec la Scala de Milan, l’Opéra de Florence et les Ballets de Monte-Carlo. Mais aussi cinéma : on lui doit les tenues extravagantes du film Talon Aiguille de Pedro Almodovar ou celles de Callas forever de Franco Zeffirelli.

http://www.karllagerfeld.com/

Défilé automne 2008/2009
http://madame.lefigaro.fr/mode/defiles/femmes/10/568-karl-lagerfeld/collection

Publié dans actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article