qu'est ce qui vous met en colère ?

Publié le par Margotte

la gestion des émotions et notamment la colère compose le dossier du mois dans psychologie magazine.
pourquoi sort-on de ses gonds ? et contre qui sommes-nous en colère finalement ? 
qu'elle soit exprimée ou non, c'est souvent une émotion qui terrorise.
alors que la plupart du temps, nous cherchons à attirer les amitiés, la colère maintient l'autre à distance et invite au combat !
la colère c'est l'animal en nous !
la colère est une réaction instinctive et indispensable parce que c'est la façon de redéfinir notre territoire et de se faire respecter.
mais attention à la colère retenue par les plus inhibés qui se font dévorer intérieurement par la frustration ou le ressentiment au risque de quelques surgissements, parfois somatiques de cette émotion étouffée...
alors sommes nous en colère après nous-même, après les autres ou après la terre entière, la société ?
après avoir répondu à 10 questions voici mon résultat dans lequel je me reconnais complétement malheureusement :
"vous êtes en colère contre vous-même.
lorsque vous échouez, ou croyez échouer, lorsqu'on vous critique ou que vous en avez l'impression, la colère monte. vous êtes capable de douceur et de compréhension pour les autres, mais pour vous, c'est sévérité et exigence. parfois même violence.
vous avez des attentes trop élevées vis à vis de vous-même. derrière vos colères il y a vos peurs : peur de décevoir, de n'être pas à la hauteur, d'être mal jugé.
ce n'est pas seulement par désir de bien faire que vous vous mettez ainsi la pression mais par crainte de mal faire, d'où le besoin de vous protéger en n'échouant jamais.
votre problème c'est d'abord celui du perfectionnisme, épuisant et absurde.
le faible écart entre le "bien" et le "parfait" va induire beaucoup de stress et conduire à des emportements inutiles.
en plus, lorsque la colère se retire, elle a souvent ouvert la voie à d'autres états d'âme douloureux et tenaces (inquiétudes, tristesse, abattement, culpabilité...)"

Publié dans confessions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article